Home / Jeux / CS:GO / Interview de Mike “real1seRRR” van Caneghem, joueur CS:GO chez Get Gaming

Interview de Mike “real1seRRR” van Caneghem, joueur CS:GO chez Get Gaming

Mike “real1seRRR” van Caneghem

Nous sommes partis à la rencontre de Belgique Mike “real1seRRR” van Caneghem à l’occasion de son arrivée chez Pays-Bas Get Gaming. Il nous parle de ses débuts sur CS:GO, de son parcours sur le jeu et de son transfert dans sa nouvelle structure.

L’INTERVIEW

Salut Mike ! Merci de m’accorder un peu de ton temps pour cette interview. Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs? Comment en es-tu arrivé à Counter-Strike et qu’est-ce qui t’a poussé à franchir le pas vers le sport électronique?

Mike “real1seRRR” van CaneghemSalut ! Je m’appelle Mike “real1seRRR” Van Caneghem et voici mon histoire : j’ai commencé à jouer à Counter-Strike 1.6 alors que j’étais assis sur les genoux de mon père. Il a vu que je pouvais mettre des têtes assez rapidement, du coup, il a acheté un deuxième ordinateur pour mon frère et moi.

Quelques mois plus tard, la nouvelle version de Counter-Strike est sortie : Contre-Strike : Source. J’ai changé immédiatement et je n’ai jamais cessé d’y jouer. Quand j’ai eu 15 ans, j’ai remarqué qu’il y avait une scène e-sportive sur Counter-Strike, alors j’ai essayé. Je me souviens d’avoir joué ma première LAN à l’âge de 15 ans avec des joueurs comme dFx. Nous avons terminé à la 3ème place. Je me sentais bien après cette première expérience, j’ai maitrisé des gars de 20 ans qui avaient plus d’expérience sur le jeu que moi. J’en voulais encore plus mais je n’ai finalement fait qu’une seule LAN sur Counter-Strike : Source.

CS:GO est sorti et j’ai commencé à y jouer 24/7. Je prenais beaucoup de plaisir et les gens ont commencé à me remarquer. À l’âge de 17 ans, j’ai eu la chance de faire un essai pour l’équipe LowLandLions qui était à l’époque l’une des meilleures organisations belges. Tillo “xillian” Van Speybroeck, qui était un joueur de LowLandLions, a vu quelque chose en moi mais j’étais trop inexpérimenté.

Après avoir passé de nombreuses heures dans le jeu à m’entrainer et être devenu ami avec lui dans la vie réelle, c’est aujourd’hui un plaisir de faire partie d’une équipe avec lui. Il m’a appris les bases de Counter-Strike et je lui suis très reconnaissant pour ce qu’il a fait. Depuis ce jour, je joue toujours avec lui en équipe et nous sommes prêts à dominer la scène Benelux ensemble !

Tu jouais jusqu’il y a peu chez Avenue eSports, avec qui vous avez fait pas mal de LANs en Belgique. Vous l’avez quitté quelques mois seulement après votre arrivée. Qu’est-ce qui s’est passé? Était-ce par choix?

Tout d’abord, je tiens à remercier les managers d’Avenue eSports pour le soutien qu’ils m’ont apporté au cours des deux derniers mois/années (parce que ce n’était pas la première fois que j’avais la chance de jouer pour eux).

Avenue eSport

L’équipe a commencé à battre de l’aile après que Jasko “cozje” Berbic aie décidé de se retirer de la line-up, ce dernier ne voulant pas continuer à investir des heures dans le jeu et plutôt se lancer sur Battalion 1944 au niveau professionnel. Plus tard, nous avons décidé de mettre Drl sur le banc après qu’il ait eu des problèmes personnels, donc nous étions à la recherche de 2 gars. C’était compliqué.

Après cela, on a eu l’occasion de te voir brièvement chez Spawn eSport EU. Tu as même joué la LanEx #25 sous leurs couleurs. Étais-ce un one-shot en dépannage ou un réel test pour intégrer l’équipe? Que s’est-il passé?

C’est exact, Steven “Stev0se” Rombaut m’a contacté sur Steam pour me demander si je voulais les rejoindre suite à des problèmes avec l’un de ses coéquipiers. Je n’étais pas vraiment convaincu par cette offre, alors il m’a dit : “Et si on prend aussi xillian ?”. J’ai dû y réfléchir et en discuter avec lui. Il m’a dit : “C’est ta décision, si tu y vas, je te suis”, alors nous avons rejoint l’équipe et laissé notre ami Martijn “DRNGR” Wegman derrière nous…

Mike “real1seRRR” van Caneghem

Nous n’avons pas vraiment eu le temps de préparer cette première LAN (LanEX 25), donc les attentes n’étaient pas vraiment élevées, notre objectif était d’atteindre le top 5. Nous avons réussi à gagner contre des mixs décents et mais nous avons perdu contre RB-Esport, ce qui nous a envoyé dans le Looser Bracket. Finalement, nous avons dû jouer la finale du LB contre un mix : Faris, YOUYOU, Polox, Fuks et maka. Nous avons joué décemment et étions en tête 15 à 13 avec un 4vs2 à notre avantage. Nous avons balancé la game et perdu en prolongation, ce qui signifie que nous avons accroché tout de même la quatrième place du tournoi. Perdre comme ça fait mal parce que plus tard, ils allaient gagner la LAN.

Xillian et moi ne nous sentions pas bien dans cette équipe, alors nous avons décidé de nous séparer d’eux. Je tiens toujours à remercier Spawn eSport pour l’opportunité qu’ils m’ont donné.

Aujourd’hui, tu fais partie de la structure néerlandaise Get Gaming. Comment t’es-tu finalement retrouvé là-bas? Présente nous un peu le projet de la structure.

Nous avons été officiellement annoncés il y a quelques jours ! Au début, j’essayais de construire une équipe avec mon vieux copain dFx pour aller à l’international. Nous avons joué quelques matchs de qualification, mais j’avais l’impression qu’il était trop occupé avec son stream et ses propres parties de FPL-c.

Get Gaming

DRNGR m’a contacté à nouveau pour me convaincre de rejoindre Get-Gaming avec les anciens membres du noyau d’Avenue et je n’ai pas hésité. Thomu et PARAPHERNALIA sont des gars formidables et ont beaucoup de potentiel.

Tu y retrouves d’anciens équipiers de chez Avenue. Est-ce que cela a été déterminant dans ton choix? Est-ce un avantage de déjà connaitre une partie de ses équipiers?

C’était vraiment décisif, je vois xillian et DRNGR comme des amis, pas comme des coéquipiers, et c’est la raison pour laquelle nous sommes si proches l’un de l’autre. DRNGR et moi sommes les deux “Entry Fraggers” et nous ne pouvons pas être séparés, nous savons quoi faire dans certaines situations compliquées. On se couvre nos arrières l’un l’autre !

Get Gaming n’est actuellement qualifié pour aucune compétition majeure. Est-ce un avantage pour vous? Vous avez moins de pression et plus de temps pour vous entrainer ensemble.

Nous participons à la ligue ESEA Main où il y a beaucoup d’équipes décentes, donc ce sera une grande compétition. C’est un avantage certain, nous pouvons maintenant nous entraîner dans l’ombre de la scène Benelux et frapper un grand coup lorsque les qualifications de la ligue Kayzr et des championnats Benelux ESL commenceront la saison prochaine.

Quelles sont les ambitions de Get Gaming avec vous dans leur rang? Avez-vous un objectif précis à remplir cette saison?

De toute évidence, nous essayerons de monter en ESEA Advanced et de travailler dur en équipe afin de pouvoir participer à la ligue Kayzr et aux championnats Benelux ESL la saison prochaine.

Quelles sont vos prochaines échéances sous vos nouvelles couleurs? Va-t-on vous voir aussi souvent en LAN que du temps d’Avenue?Mike “real1seRRR” van Caneghem

Quand le moment sera venu, nous participerons à des LANs (inter)nationales et essayerons de jouer autant de qualifications que possible.

La scène CS:GO belge a été pas mal secouée ces derniers temps. As-tu une explication? Que penses-tu de la scène e-sportive belge en général?

Les gens du Benelux aiment se mettre des coups de couteaux dans le dos et pensent qu’ils sont tous les meilleurs du monde. Ils n’ont pas l’état d’esprit nécessaire pour rivaliser au plus haut niveau. C’est pourquoi, jusqu’à aujourd’hui, la scène Benelux n’est rien par rapport à d’autres scènes du monde entier.

Encore merci Mike ! Je te laisse le traditionnel mot de la fin.

J’aimerais remercier Get-Gaming pour cette incroyable opportunité et le soutien qu’ils nous donnent en ce moment même. Ce sera un vrai plaisir de porter leur logo dans les matchs à venir ! #GoGet-Gaming !

Crédits images : Avenue eSports, Get Gaming, LanEx

Sommaire :
Page 1 : Version FR
Page 2 : Version NL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.