Home / Jeux / CS:GO / La Belgique éliminée des WESG 2017

La Belgique éliminée des WESG 2017

WESG 2017

Après des qualifications convaincantes et une première phase de poules sans défaite, nos compatriotes sont malheureusement tombés sur plus forts qu’eux lors de la deuxième phase de groupes et quittent les WESG sur un satisfaisant top9-12.

PRÉSENTATION

Les World Electronic Sports Games (WESG) réunissent chaque année les meilleurs joueurs du monde sur 4 disciplines : Starcraft2, CS:GO, Hearthstone et Dota2. Organisée par Alisports (filiale du géant asiatique Alibaba), la grande finale CS:GO (seule discipline où la Belgique s’est qualifiée) se jouait ce weekend à Haikou en Chine. Après quelques forfaits prématurés, 28 équipes se sont affrontées pour remporter le titre et une part des 1 500 000$ de cashprize (dont 800 000$ promis aux vainqueurs).

WESG

DES DÉBUTS MOUVEMENTÉS

Si les qualifications du BeNeLux se sont bien passées pour notre équipe CS:GO masculine, leur phase finale asiatique aura pour le moins été en dents de scie. La première mésaventure a été pour Belgique Faris “FARIS” Ait-Lalla, avant même son départ pour l’empire du Milieu. Incertain d’obtenir son visa à temps suite à des problèmes administratifs, ce dernier aura finalement son précieux sésame quelques jours seulement avant le décollage.

Faris “FARIS” Ait-Lalla

Le deuxième couac pour nos représentants s’est présenté dès l’arrivée à l’hôtel. Erreur de l’organisation ou inattention des joueurs, l’hôtel devant les accueillir durant tout leur séjour s’est avéré être à la limite de la salubrité. Robinets sans eau ou déversant un liquide brunâtre répugnant, pans de murs à moitié effondrés ou en passe de l’être, rien n’était présent pour assurer un confort minimal aux joueurs. Heureusement, ces derniers ont très vite été transférés dans un hôtel bien plus luxueux, ayant préalablement bien sûr pris la peine de poster quelques photos et vidéos de leur ancien squat sur les réseaux sociaux.

Après ces quelques déboires, Belgique Adil “ScreaM” Benrlitom, Belgique Kévin “Ex6TenZ” Droolans, Belgique Antoine”to1nou” Pirard, Belgique Faris “FARIS” Ait-Lalla et son frère Belgique Younes “YOUYOU” Ait-Lalla ont enfin pu faire leurs débuts dans le tournoi.

PLACE À LA COMPÉTITION

Versés dans la poule C en compagnie de Espagne Wololos, Chine ViCi et Nouvelle Zélande Parallax, les Belges n’auront fait qu’une bouchée de leurs adversaires en remportant leurs trois matchs. La compétition va subir sa première surprise à ce stade avec l’élimination de Brésil SK Gaming.

WESG 2017

Après un jour de relâche où nos compatriotes ont pu faire un peu de tourisme, une seconde phase de poules les attendait avant d’accéder à l’arbre final. Le tirage fut cette fois beaucoup moins clément avec nos Belges puisqu’ils hériteront de US Cloud9, Suède GODSENT et Chine MAX. Faisant office de groupe de la mort, la poule D fut fatale à nos compatriotes. Surpris d’entrée de jeu par des Chinois combattifs, l’équipe belge n’aura su arracher qu’un nul lors de cette rencontre.

Le deuxième match les confrontait aux favoris de leur poule : US Cloud9. La défaite fut aussi sévère que rapide : 6-16 sur Inferno, 2-16 sur Overpass. Les hommes d’Belgique Ex6TenZ n’auront pas pu poser leur jeu face à des Américains mieux armés pour l’occasion.

Le dernier match face à Suède GODSENT prenait la forme d’un ultimatum : seule la victoire permettrait à nos Belges de se qualifier pour les playoffs. Malheureusement, l’affrontement va tourner à la faveur des Suédois qui domineront notre équipe 12 à 16 sur Cache et 11 à 16 sur Inferno.

WESG 2017

Fin de l’aventure donc pour l’équipe Belgique Belgium qui décroche néanmoins un satisfaisant top9-12 et engrange ainsi 10 000$.

CONCLUSION

Désavantagés par le fait de s’être présentés en mix lors de cette compétition (format oblige), les Belges ont tout de même su porter les couleurs de notre pays assez haut sur la scène mondiale de Counter-Strike : Global Offensive. Bien aidée par un Belgique ScreaM déchaîné tout au long du tournoi, l’équipe belge aurait même pu viser plus haut avec un tirage plus favorable lors de la deuxième phase de poules.

WESG Belgique

Rappelons tout de même que trois des cinq joueurs alignés lors de cette compétition sont sans structure (ou presque), ce qui devrait à n’en pas douter changer dans les semaines à venir.

Crédits photos : WESG, HLTV, Kyle O’Brien & Faris

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

Этот сайт использует Akismet для борьбы со спамом. Узнайте как обрабатываются ваши данные комментариев.